Après une semaine passée en Belgique, en partie sous la pluie, voilà enfin le moment d’embarquer sur le ferry de Zeebruges à Hull, au Royaume-Uni. Un voyager qui durera toute la nuit, Marcel sera dans le parking du bâteau et moi dans une cabine avec hublot. Quelle expérience !

Voici cette traversée en vidéo, vous retrouverez en dessous mes commentaires et remarques comme à l’accoutumée.

J’avais donc prévu de partir depuis la Belgique et de faire près de 500km de trajet durant la nuit, ce qui me ferait gagner du temps et profiter d’une expérience que je n’avais jamais encore faite : dormir dans un bateau. J’ai fait plusieurs traversées en Ferry, notamment entre Seattle et l’ile de Vancouver en Amérique du Nord mais n’y ai jamais passé une nuit. Autant dire que je me faisais une joie de cette aventure !

Mais c’était sans compter sur ma pièce d’identité, périmée depuis plusieurs années, mais qui d’après l’état Français est encore valide —et qui refuse accessoirement son renouvellement sous ce prétexte. Oui ma bonne dame, elle est encore valide mais en France uniquement ! Nombre de pays étrangers, pourtant fort Européens, donc notamment la Belgique, ne reconnaissent pas cette dérogation d’extension de durée et se bornent à lire la date imprimée dessus. Si c’est dépassé, c’est périmé. Et c’était mon cas.

Arrivant à l’embarquement du ferry avec mon Marcel, me voilà donc à donner la carte d’identité qui m’est rendue après quelques instants, en me disant que je ne pourrai pas accéder au bateau. Quoi ? Comment ? Et je fais quoi moi ? On me redirige vers le bureau des renseignements, en me priant de remettre mon véhicule sur le parking. Je comprends bien que là, c’est mal barré.

Je me rends donc à l’accueil, un peu énervée je le reconnais —qui ne le serait pas, la compagnie P&O Ferries m’a pourtant vendu un billet il y a 2 mois à peine sans me prévenir de quoi que ce soit !

J’explique mon cas, la dame derrière le guichet est désolée et reconnait que cela arrive régulièrement mais ne peut rien faire de plus que de me rediriger vers un ferry au départ de la France —qui pour le coup ne refusera pas la carte d’identité. Ils me rembourseront la différence de prix, me dit-elle. Certes, mais je vais devoir faire le trajet Zeebruges-Douvres, puis monter en Angleterre jusqu’à Hull à mes frais avant d’avoir « l’équivalent ». Sont gentils…

Adieu la nuit sur le ferry, l’expérience inédite ! Je m’active pour ne pas rater le départ en France, et dans l’empressement j’arrive à me persuader que je partirai avec le shuttle de l’eurotunnel ! Je me rends donc à l’embarcation du shuttle, qui évidemment m’explique que c’est au port que je dois me rendre ! Mais quelle galère, moi qui n’ai déjà pas beaucoup de temps !

J’arrive au port, je passe le premier guichet de P&O qui s’amuse de voir un vieux billet papier que plus personne n’utiliise. Arrive la douane, d’abord Française qui passe sans problème, puis Anglaise. Pendant un moment j’ai eu une crainte qu’eux aussi ne me rejettent ce qui aurait signé la fin brutale du voyage, mais non aucun souci, sa Majesté semble accepter la dérogation Franco-Française d’extension de durée de cette carte d’identité et je passe sans sourciller.

J’embarque, la traversée ne durera qu’une demie heure environ. Comme pour se faire pardonner, P&O m’aura offert un accès au bar « VIP » du ferry, ou l’on m’a offert une coupe de champagne que j’ai accompagné d’un sandwich. Plutôt sympa mais évidemment incomparable à une nuit toute entière et une cabine « Premium » que je m’attendais à avoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page