Il fallait bien que ça arrive un jour : mon drone a rencontré un arbre. En toute fin de journée dans le Northumberland, après de la crapahute pour atteindre la fameuse cascade de Linhope waterfall. La lumière était déjà très déclinante, mais j’ai eu cette idée merveilleuse de vouloir faire un plan sympa : on va démarrer proche de la cascade, et reculer pour montrer le décor dans son ensemble. Y’a pas tant d’arbres que ça…

Sauf que si, des arbres il y en a, et quand la lumière est faible, la détection d’obstacles est bien moins performant. Donc, branche, hélice cassée, drone en chute libre, et paf dans les fourrés. J’ai eu de la chance, car c’était juste à côté de la cascade, à quelques mètres il finissait dans l’eau et là c’était définitivement la fin pour lui.

Mon sang n’a fait qu’un tour, je dois traverser —oui forcément il était de l’autre côté de la rive— et le récupérer; il émet encore sa position alors pas de temps à perdre, s’il tombe en panne de batterie ce sera encore plus dur.

Je me débrouille donc pour traverser le torrent, pieds nus dans l’eau tourbeuse, en espérant ne pas glisser et finir entièrement à l’eau. Je retrouve le moucheron au pied d’un arbre, dans un imbroglio d’herbes et de fougères. Il n’est pas en miettes, mais tout de même bien abimé : l’un des moteurs s’est détaché du bras qui le supporte pendant la chute, sans parler des pales d’hélice cassées.

Malheureusement, je n’ai pas emporté les hélices de rechange, pensant que «oh c’est bon je n’en ai pas besoin j’ai jamais crashé». Quelle merveilleuse idée ! Et de toutes façons, le moteur ne tient plus qu’à ses fils, littéralement, donc il va falloir un peu plus.

Je commande donc des hélices de rechange sur Amazon, et mets un tube de superglu : la cassure est nette, ça devrait bien le faire. Au moins temporairement. Sauf que, je suis en route vers le nord, et les hélices viennent d’Allemagne… 3 à 4 jours de livraison. Le dernier « Amazon locker » disponible vers le nord est à Aberdeen, sauf que je comptais être à Aberdeen dans 2 jours; et me trouver en plein coeur de Cairngorms quand les hélices arriveraient. Voilà qui change mes plans. Mais, sans drone, ce serait vraiment dommage. Alors je lance la commande.

Et me voilà avec plusieurs jours à tuer autour d’Aberdeen en attendant la livraison. Je visite un peu la ville, un peu les environs, c’est sympa mais j’ai le temps long des paysages sauvages !

La commande arrive enfin au locker, je m’en vais la récupérer en gyroroue bien sûr —étant garée sur un parking assez excentré de la ville— et pour ne rien gâcher, il se met à pleuvoir. Et il fait nuit. Sur le trajet je rencontre même un cycliste qui s’étonne qu’on puisse rouler en gyroroue sur les routes pourries d’Ecosse. Si si, sans problèmes, elles sont loin d’être si pourries, on a pire en France 😉

Bref, je récupère le colis.

Réparation dès le lendemain. Le collage fonctionne plutôt bien; la cassure nette offre assez de surface d’accroche, et le plastique semble bien tolérer la superglu. Le changement d’hélices lui est très simple. Ca y est, le moucheron est prêt à repartir. Un petit test au dessus d’une herbe bien haute —si jamais il re-tombe, que ce ne soit pas sur de la pierre !

Test concluant : c’est reparti pour le drone ! Youpi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page