A l’origine, j’avais prévu de passer deux ou trois jours dans ce parc, mais Glencoe en aura décidé autrement.

Loch Lomond, c’est très différent de Cairngorms. Plus de forêts, plus d’arbres. Moins de montagnes dénudées. C’est très, très beau. Pour découvrir cela en gyroroue, j’ai choisi de suivre deux itinéraires —j’aurais mieux fait de ne suivre que le second : un premier, court, faisant le tour d’un tout petit loch, puis un nettement plus long, itinéraire cyclable pour les roadies, les cyclistes sur route donc, faisant une belle boucle d’une soixantaine de kilomètres avec passage d’un col et le tour d’un loch.

Même si Glencoe avait placé la barre très haut, ces deux balades étaient vraiment magnifiques. Enfin surtout la seconde, celle que je n’ai pas pu finir par manque de temps —il fait nuit trop tôt !— et probablement manque de batterie aussi —mauvaise gestion de ma part.

Quoi qu’il en soit, ça donne de magnifiques images.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page