En novembre 2019, j’ai acheté un VTT à assistance électrique. L’optique était claire : me faciliter l’accès aux sentiers. J’ai eu une vie plutôt sédentaire avant, avec un non-gout très pronocé pour le sport. Bref, une véritable crèpe. L’assistance pourrait donc me faciliter la tâche de regagner un peu de condition, sans me mettre trop face à ma propre médiocrité. Pour le moral,c’est mieux.

Durant de nombreuses sorties, on s’est pris des kifs énormes tous les deux. Que ça monte, que ça descende : peu importe, c’est toujours génial. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse grand beau : allez, on va rouler. La meilleure drogue jamais inventée.

Mais après 4000km de parcourus environ, et un peu plus d’un an de vie, l’électronique a commencé à devenir capricieuse : l’ensemble s’éteignait, sans raison apparente. J’ai d’abord imaginé que j’avais simplement touché le bouton on/off. Ou que j’avais été arrêtée trop longtemps. On n’a pas envie d’imaginer le pire tout de suite.

Mais cela a pris de l’ampleur. Au lieu de s’éteindre, la console a commencé à m’afficher le code erreur « err 71 », là aussi sans raison apparente.

L’erreur 71 correspond à un défaut de communication entre la batterie et le reste du système. Manière compliquée de dire qu’il y a un faux contact quelque part. J’ai d’abord accusé l’humidité —chacun sait qu’eau et électricité ne font pas bon ménage— mais même par temps parfaitement sec, le souci revenait encore et encore.

Jusqu’à ce week end de début février 2021, ou la bête a décidé d’être particulièrement bornée, et de me priver purement et simplement quand le terrain était un peu trop accidenté. Ou parfois parfaitement lisse. Bref : de façon totalement aléatoire.

Nettoyage, dégripage, calage des éléments… J’ai essayé tout ce qui était en mon pouvoir sans ruiner la garantie qui courait toujours. Rien n’y a fait : mon vélo avait développé une phobie… de rouler !

Je te propose ces deux vidéos, qui relatent les deux dernières sorties —avec leur lot d’erreur 71, que j’ai pu faire avec le vélo.

J’ai par la suite pris la décision de changer d’optique, et de passer sur un vélo purement musculaire. Exit les problème d’assistance. Mais ça, on en parle ici !

2 réflexions sur “Déboires en VTTae”

  1. Bonjours
    J ai eu la mm panne sur mon moustache équipé avec le Bosch cx.
    Très simple , le câble entre le moteur et la batterie est pincé +/-
    A l usage il finit par se sectionné.

    Courage et bravo votre esprit de liberté.
    Jean claude.

    1. En effet, quand on voit comment les câbles sont rentrés au chausse-pied dans le peu d’espace qui leur est attribué, c’est très possible qu’ils aient souffert… Mais je n’y toucherai pas, on me le reprocherait forcément pour la prise en garantie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page