Version courte

Avec Méline, mieux vaut avoir les bretelles bien accrochées ! A 3 ans elle speedait déjà autour du quartier. Son rêve de gosse ? Être agent secret ! Dingue de Légos, c’est l’informatique qui focalisera son esprit passionné. Ainsi que la musique et le travail du bois…

Le vélo ne réapparaitra dans sa vie que de nombreuses années plus tard, avec l’achat d’un VTT à assistance électrique qui rallumera sa flamme cycliste mise en veille. Rapidement, elle troque l’assistance contre un VTT classique, puis un vélo de Gravel en 2021 qui décuplera sa passion pour la pratique.

Vivant à l’année dans son fourgon aménagé, Marcel, elle peut pratiquer dans des endroits variés, notamment l’Espagne, territoire particulièrement propice au Gravel.

Sa préférence se porte les chemins plutôt roulants, « à l’américaine » et sa pratique s’oriente vers des sorties plus longues allant jusqu’au bike packing sportif.

Elle partage sa passion pour le cyclisme sur sa chaine Youtube (5K abonnés) et Instagram (1K abonnés).

Son prochain objectif : réaliser une course d’ultra distance, comme la Desertus Bikus -1300km et 17000mD+ en 8 jours pour traverser l’Espagne.

Version longue

Ça, c’est moi. Bonjour !

Née à Strasbourg juste avant les année 80, élevée en Alsace. J’étais team LEGO, bricoleuse dans les gênes, jouant à l’agent secret et aimant barouder dans les champs avec mon vélo. Et puis l’informatique, évidemment, ou je suis tombée dedans étant petite…

Des études supérieures en informatique, un travail dans ce même domaine… Fast-Forward en 2016 : j’ai une vie très sédentaire ! Je découvre alors ce qui aujourd’hui s’appelle la « micro-mobilité », à savoir les hoverboards, gyropodes, gyroroues et autres joyeusetés.

Grâce à un petit gyropode et plus tard une gyroroue, je prends goût à sortir de chez moi et découvrir mes alentours.

Mais si ces moyens de locomotion sont futuristes et font tourner les têtes de tous les passants dans mon sillage, ils sont par conception plutôt passifs : on n’a pas grand effort à fournir pour se promener, c’est la motorisation qui fait tout. Cela reste finalement très « sédentaire » dans le concept !

Le VTT électrique vient progressivement remplacer mes deux engins futuristes. C’est moins rock’n’roll, mais plus physique. Je me régale, d’autant que j’ai acquis un fourgon aménagé comme un camping car pour découvrir encore plus de sentiers.

Je décide d’emménager à plein temps dans mon fourgon à l’été 2020, surement en réaction aux restrictions de liberté dues à la pandémie qui a frappé la planète.

Le VTT électrique est remplacé par un VTT sec (musculaire) et accompagné d’un Vélo de Gravel à l’été 2021, qui depuis m’accompagnent dans mes aventures !


Avec tout ça, je crois qu’on a de solides ingrédients, alors..

EN ROUE VERS L’AVENTURE !


Retour haut de page