Tu l’auras compris avec le titre, j’ai donc finalement franchi la frontière Espagnole à nouveau. Un peu pour les mêmes raisons que l’année passée, à savoir : le soleil.

Niveau panneau solaire bien sûr mais aussi pour mon moral. Les journées courted -et fraiches- commençaient à me peser.

Autant je trouve qu’elles passent relativement bien dans une maison avec tout son confort et ses activités d’intérieur à disposition, autant dans un van occuper ces longues soirées est bien plus compliqué. Et ça finit par jouer sur le moral surtout si les journées ne permettent pas de « faire le plein ».

Contrairement à l’an passé, c’est côté catalan que je suis passée. Le contraste est immédiatement saisissant : le ciel dégagé, le soleil chaque jour… et les chemins de terre battue ! Celles là même qui sont « conçues » pour le gravel (oui je sais c’est l’inverse mais laissez moi u croire 😆)

Ni une ni deux j’ai donc saisi la première occasion de poser mes roues sur ces chemins. Non loin de Figueres, près de la côte donc. Et quel bonheur ! Du roulant, de la poussière, de la vitesse et ces paysages caractéristiques à n’en plus finir. Rouge s’est régalée sur ces chemins, au moins autant que moi !

Certes les journées restent courtes (merci monsieur Décembre !) mais au moins en le temps imparti on en prend plein les mirettes.

Au plat et roulant s’oppose le très vallonné et bien cassant du relief des pré-Pyrénées espagnoles. Il y en a pour tous les goûts.

Je me régale, avec Rouge ou Popeye : ils ont de quoi s’exprimer chacun sous leur meilleur jour ici !

J’ai hâte de voir ce que la suite nous réservera, car j’ai bien sûr quelques endroits en tête que j’ai traversés ce printemps… mais rien n’est écrit pour l’instant !

1 réflexion sur “On y est ! (en Espagne)”

Laisser un commentaire

Retour haut de page